Le Mollendruz a son village de Gaulois. Ou plutôt son village de Coudrons. Une centaine d’habitants, établis au pied de la montée qui mène vers le col, autour de quelques rues et de pâturages, comme la région en compte beaucoup. Plusieurs vieilles fermes et l’ancien battoir attestent d’une histoire qui remonte loin dans les siècles.

La particularité du hameau? Son autonomie. Depuis 1583, année où la Confrérie de La Couldraz acquiert son indépendance, La Coudre vit sa vie comme elle l’entend et gère ses biens, dont les 80 hectares de forêts qui la séparent du col du Mollendruz. En bonne harmonie avec les communes qui l’entourent… contrairement aux irréductibles Gaulois.

Le hameau a longtemps été sur la voie qui, de Morges, menait de l’autre côté du Mollendruz, jusqu’à la Vallée de Joux.

Légèrement en retrait de la route entre l’Isle et Mont-la-Ville, le village peut très facilement échapper à l’attention du voyageur de passage. Il n’en a toutefois pas toujours été ainsi: le hameau a longtemps été sur la voie transjurane qui, de Morges, menait de l’autre côté du Mollendruz, jusqu’à la Vallée de Joux.

Les échanges étaient alors nombreux. L’Abbaye du lac de Joux, un monastère aujourd’hui disparu, y disposait d’ailleurs de son four à pain. C’est précisément le rachat de ce four aux seigneurs de La Sarraz, par les habitants, qui marque le début de son indépendance.

La Coudre fait référence aux Coudriers, des noisetiers qui proliféraient autrefois aux abords du hameau.

S’Y RENDRE

La Coudre est reliée au Mollendruz par la «vieille route», celle qui menait au col avant que le bitume ne prenne le dessus. Le départ se fait devant l’Auberge du Mollendruz, sur le chemin forestier (interdit aux voitures) qui mène au «puits à la Zazie» et, plus loin, à l’abri Freymond. La «veille route» est aussi praticable en VTT. En montée, depuis La Coudre, compter une bonne heure de marche. Moins, dans l’autre sens.

NUIT À LA FERME

Vous rêvez de passer la nuit dans une vieille ferme, mais n’êtes pas prêt à dormir dans la paille, au milieu du bétail? Entre vergers et prairies, la Ferme de La Praz date de 1801. Elle offre toutefois tout le confort moderne, nouvelles technologies comprises. Avec vue sur le Mont-Blanc et produits de la région au petit-déjeuner.
lafermedelapraz.ch